Ambassade du Gabon
en République de Corée

Accueil > Coopérations bilatérales > Coopération Bilatérale Gabon – Corée  
 

Coopération Bilatérale Gabon – Corée

Les relations bilatérales entre la République Gabonaise et la République de Corée ont été établies le 1er octobre 1962.

Le cinquantenaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays a été célébré par les deux Représentations Diplomatiques, à Libreville le 10 octobre et à Séoul le 11 octobre 2012. A cette occasion, les deux Chefs d’Etat ont procédé à l’envoi du traditionnel message de félicitations. Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA et son homologue, le Président LEE Myung-Bak ont évoqué la nécessité de renforcer la coopération bilatérale, essentiellement dans le domaine économique.

La coopération bilatérale entre la République Gabonaise et la République de Corée est redynamisée depuis les deux visites récentes à Séoul du Président Ali BONGO ONDIMBA, en octobre 2010 et en mars 2012.


Visites de Haut Niveau


Depuis 2010, les visites de haut niveau les plus importantes furent du côté gabonais celles du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA du 24 au 26 Octobre 2010, et du 24 au 28 Mars 2012. Lors de sa première visite, le Chef de l’Etat a présenté à son homologue sa vision pour le développement du Gabon et son ambition de faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025. La seconde a été effectuée sur invitation du Chef de l’Etat sud-coréen, Son Excellence LEE Myung-Bak, à l’occasion du deuxième Sommet sur la Sécurité Nucléaire. En sus de cette visite réaffirmant l’engagement du Gabon dans la lutte pour la paix et la sécurité dans le monde, le Chef de l’Etat et son homologue se sont entretenus sur les voies et moyens de renforcer la coopération économique entre les deux pays.
Du côté coréen, la visite la plus importante est celle effectuée à Libreville en avril 2011 par le Ministre des Affaires Etrangères et du Commerce Extérieur, Son Excellence Monsieur KIM Sung-Hwan. Il s’est entretenu avec le Président de la République, et a saisi cette occasion pour solliciter l’appui de celui-ci pour la participation des entreprises coréennes dans les domaines de l’énergie et des ressources hydrauliques, ainsi que dans les projets d’infrastructures.

Coopération Economique


Quinzième puissance économique mondiale avec un PIB de 1.198 milliards de dollars, membre de l’OCDE et du G20, la République de Corée fait aujourd’hui intégralement partie du groupe des pays dits développés.
Le dynamisme de l’économie coréenne repose en grande partie sur l’effort consacré aux activités de recherche et développement. La Corée est devenue très rapidement un leader mondial en matière des technologies de l’information et de la communication.
La République de Corée joue également un rôle très important sur la scène internationale dans le domaine de la protection de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique.
L’Institut Mondial de la Croissance Verte (GGGI), qui œuvre essentiellement pour la promotion des stratégies visant à mettre en place des moteurs de croissance économique respectueux de l’environnement, a été officiellement inauguré à Séoul le 18 octobre 2012.
Grâce au succès de sa diplomatie en matière de croissance verte et de protection de l’environnement, la Corée du Sud a également été choisie pour abriter le siège du Fonds Vert pour le Climat (FVC). Le FVC est une institution internationale qui a pour objectif de soutenir financièrement les pays en développement dans leurs efforts visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et la lutte contre le changement climatique.
Pour sa part l’économie gabonaise, longtemps tributaire du pétrole, connaît désormais une profonde diversification. Malgré une récession de près de 1,5% en 2009, le Gabon a su entreprendre des réformes courageuses au point de devenir en 2010 le seul pays de la CEMAC à respecter l’ensemble des critères macroéconomiques régionaux de convergence.
La politique de gestion durable des écosystèmes forestiers et la valorisation de la biodiversité constituent également un axe stratégique de développement économique du Gabon.
La coopération économique entre le Gabon et la Corée est dominée par l’importation par la Corée du pétrole brut, de l’Okoumé et de bois divers, ainsi que du ferro-manganèse. Le Gabon importe essentiellement de la Corée des véhicules automobiles, des semi-conducteurs, et des produits électroniques et électro-ménagers.
La balance commerciale reste en faveur du Gabon, dont les importations sont évaluées en 2012 à 161.216.000 dollars US tandis que les exportations s’élèvent à 2.883.934.000 dollars US.

Commission Mixte


L’Accord portant création d’une Commission Mixte de Coopération entre la République Gabonaise et la République de Corée a été signé le 7 juillet 1975. A titre de rappel, la première session de la Commission Mixte s’est tenue à Séoul du 16 au 20 décembre 1982, la deuxième à Libreville du 5 au 7 avril 1984, et la troisième du 17 au 18 décembre 2007 à Séoul. Conformément aux recommandations des conclusions de la 3ème session, la date de la prochaine session sera fixée d’un commun accord par voie diplomatique.


Principaux projets en cours d’exécution

- La construction de la Nouvelle Raffinerie
Un protocole d’accord portant sur la construction d’une nouvelle raffinerie de pétrole à Port-Gentil a été signé le 24 juillet 2012.
Ce projet, symbole de la redynamisation de la coopération économique entre le Gabon et la Corée, est suivi par la société Samsung Construction and Trading Corporation. Le coût du projet est évalué à environ 700 milliards de francs cfa pour une capacité de production prévue de 50.000 barils par jour, contre 21.000 barils produits actuellement par la SOGARA.
La nouvelle raffinerie devrait générer trois cent (300) emplois directs et trois mille (3.000) emplois indirects. Elle vise l’approvisionnement du marché gabonais pour un tiers de sa production, destinant le reste à l’exportation.


- Programme de Partage d’Expériences (PPE)
Le Programme de Partage d’Expériences entre la République Gabonaise et la République de Corée, initié en juin 2011 et soutenu par le Ministère Gabonais des Affaires Etrangères et l’Institut Coréen pour le Développement (KDI), se focalise sur quatre (4) secteurs de développement importants: l’agriculture, le tourisme, les PME, et les technologies de l’information et de la communication.
Au terme de la première partie du programme, les promoteurs coréens entendent poursuivre le programme KSP avec le Gabon, en diversifiant celui-ci afin de l’étendre à d’autres secteurs d’activité tel que l’énergie. Le Gouvernement sud-coréen, qui souhaite intensifier la coopération avec le Gabon dans ce domaine, a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec l’Institut Coréen pour la Stratégie du Développement (KDS), pour confier désormais la gestion de ce programme à l’Institut Coréen pour l’Economie Industrielle et le Commerce (KIET), un organisme étatique. Le but de cette initiative est de donner plus d’envergure et d’efficacité au PPE.


- Projet RAG
La mise en Réseau de l’Administration Gabonaise (RAG) est un projet dont l’objectif est de construire une infrastructure réseaux et télécommunications visant le partage et l’amélioration de l’information administrative. Réalisé par Korea Telecom Networks (KT Networks), ce projet est prévu en deux (2) phases dont la première permet d’étendre la connectivité du RAG dans chaque bâtiment administratif dans les neuf (9) provinces. La deuxième phase du projet consiste à réaliser une infrastructure par fibre optique suivant les voies nationales et maritimes.


- Coopération Culturelle
Dans le cadre de la coopération culturelle, le Gouvernement coréen octroie des bourses d’études aux étudiants gabonais. Depuis la reprise effective de cette coopération en 2005, l’Institut National pour l’Enseignement International (NIIED), organisme gouvernemental coréen en charge de ce programme de formation sous la tutelle du Ministère de l’Education, a déjà octroyé vingt-quatre (24) bourses à des jeunes gabonais inscrits essentiellement dans les filières suivantes: gestion commerciale, environnement, électronique, pharmacie, pétrole et mines, arts plastiques, agronomie, sciences politiques, et télécommunications.


Accords de Coopération


Plusieurs Accords sous-tendent cette coopération, dont:
- L’Accord de Coopération Médicale (1969);
- L’Accord portant création d’une Commission Mixte (1975);
- L’Accord de coopération dans le domaine des mines et des hydrocarbures (2010);
- L’Accord fiscal en vue d’éviter la double imposition et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôt sur le revenu (2010);
- L’Accord culturel (2010);
- Le Protocole d’Accord pour un partenariat sur la coopération économique (2011);
- Le Mémorandum d’Entente sur la coopération technique entre le Ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures et la Compagnie Nationale de Pétrole de Corée (KNOC) (2011);
- Le Protocole d’Accord entre le Ministère de la Défense Nationale de la République Gabonaise et le Ministère de la Défense Nationale de la République de Corée (2011).


Modifié : 09 / 11 / 2013